Logrus

Русский Українська English Deutsch 中文 Français
v
Services

Traduction technique

Traduction multilingue

Interprétation

Traduction en anglais

Services de terminologie

Assurance de la qualité linguistique

Documents marketing

Materiaux POS

Rédaction de textes

Conception graphique

Mise en page multilingue

Pré-impression

Documents commerciaux

Documents audio-vidéo

Présentation multimédias

Traduction de site Internet

Gestion du contenu de site web

Conception de sites Internet

Bannières

Développement de logiciels

Tests de logiciels

Localisation de logiciels

Localisation et distribution de des Jeux


Références

Thanks Vadim. Excellent work.

Mark



Le Japon souhaite faire des progrès et nous avons notre mot à dire: Logrus participe au Forum japonais de la traduction (JTF)

décembre 26, 2012

La renommé des produits japonais à travers le monde n’est plus à faire mais, aussi paradoxal que cela puisse paraître, les entreprises japonaises ont un nouvel objectif : accroître leur participation aux marchés internationaux. Elles ont compris que proposer des traductions et des localisations de qualité dans plus de quelques langues revêt une importance capitale dans le renforcement de leur présence sur de nouveaux marchés. La tâche est ardue parce que les chaînes logistiques actuelles sont réduites et que la localisation multilingue est un service que les prestataires de services linguistiques devraient fournir.

Mais quelle approche adopter pour résoudre ce problème ? La création de nouvelles structures de localisation spécifiques aux entreprises en vaut-elle la peine ? Doit-on se tourner vers l’externalisation ? De quelle manière un prestataire de services de localisation cherchant à tisser des relations à long terme avec des clients potentiels devrait-il adapter ses offres aux exigences du marché mondial ? Comment choisir un prestataire de confiance ? Pour les japonais, le relationnel revêt une importance toute particulière.

Voici quelques-uns des principaux thèmes évoqués lors d'une présentation conjointe de Hans Fenstermacher, Président de GALA, l’association professionnelle internationale, et de Denis Novikov, Directeur du département multilingue de Logrus, qui s’est tenue le 28 novembre dans le cadre du Forum japonais de la traduction.

Cette conférence était organisée avec le soutien du Ministère japonais de l’économie, du commerce et de l’industrie par la Fédération japonaise de la traduction dont les activités sont destinées à encourager le développement de l’industrie japonaise de la traduction. Cela inclut la mise en réseau de ses membres et la régulation de la qualité de leurs services. Au Japon, la traduction est considérée comme une profession particulièrement prestigieuse. En un sens, il s’agit d’une « caste professionnelle fermée » qui aborde l’influence étrangère avec prudence. La session dirigée par Hans et Denis était la seule en langue anglaise, les autres étant en japonais sans interprétation. D’un autre côté, les entreprises japonaises ont tendance à commercialiser, à travers le monde, des produits bénéficiant d’une technologie de pointe et sont donc particulièrement intéressées par les services de localisation multilingue. Pour les entreprises étrangères, participer à cette conférence n’est pas chose facile mais Logrus, en qualité de membre de l’association GALA, a reçu une invitation spéciale.

Lors du choix d’une stratégie de localisation, une entreprise peut faire confiance à des ressources internes. Toutefois, à cet égard, elle devra relever de nombreux défis parce que la localisation ne se limite pas à un simple processus de traduction et nécessite une infrastructure dédiée. Accroître le nombre de gestionnaires de projets ne suffit pas. En réalité, il est nécessaire de créer une organisation interne dont la mission consistera à gérer tout un éventail de tâches. Les services d’une entreprise spécialisée et de professionnels de la localisation sont pratiquement toujours moins onéreux et ne nécessitent qu'une approche adaptée lors du choix d’un partenaire, une approche tenant compte d'aspects autres que le simple coût de ses services. Après tout, les prix bas se transforment souvent en problèmes de qualité et d‘évolutivité puis, par la suite, en difficultés à mettre en œuvre des processus complexes. De nombreux autres aspects majeurs existent aussi : la réputation d’un prestataire, son implication dans l’industrie, le développement et l’innovation, la structure organisationnelle, les méthodes de sélection des traducteurs et les procédures de contrôle de la qualité. L’aspect le plus important est une évaluation mesurée de la complexité du processus de localisation, une articulation précise des exigences et, une fois encore, la prise en compte d'aspects autres que le tarif et les délais. En adoptant la philosophie du « plus de services pour moins d'argent », au final, on obtient souvent « une qualité et des tarifs réduits ».

Cette présentation sur le thème de la « Gestion d’un réseau mondial de prestataires de services de localisation » a suscité un enthousiasme et un intérêt certains, même au sein des membres les plus expérimentés du secteur. Le public a apprécié les informations fournies et salué la qualité d’une présentation axée sur la pratique qui ne contenait pas d’éléments abstraits tout en proposant des principes clairs et cohérents qui pourront ensuite être utilisés avec efficacité au quotidien. Lors des questions des participants, Denis a présenté un « tutoriel complet sur la structure organisationnelle de la traduction ». Cette connaissance approfondie et spécialisée du secteur est la marque de fabrique des employés des fournisseurs de solutions linguistiques complexes de premier plan. Ces entreprises (qui offrent tout un éventail de services utilisant des méthodes parfaitement étudiées et des professionnels compétents) sont les seules à pouvoir résoudre des problèmes complexes sur le marché de la localisation multilingue.







Accueil  |  Services  |  Solutions  |  Produits  |  Connaissance  |  Entreprise  |  Plan du site